Paul est écrivain et poète. Je l'ai rencontré par le haïku.

Passionné par le désert auquel il a consacré deux romans, il randonne en Égypte, entre les vertigineuses concrétions de craie du Désert Blanc. A l'oreille du rêveur. Égypte, du désert blanc au Caire (Bucdom Edition Cutlurelle) raconte ses impressions par petites touches fort sympathiques, avec humour et sensibilité. Un petit goût d'Afrique plein de chameaux, d'ânes et de fennecs. En écho, sa grand-mère Lisette, aquarelliste, illustre ses textes, ce qui rend ce recueil encore plus touchant.  Je vous laisse partager un peu de son vent de sable et lui tenir compagnie.

Ivresse du désert
Je pisse contre la roche -
Gare aux rafales !

*

Blanc sourire
Fatras d'os crayeux
Les sables nous suivent

*

Le chameau -
Nous mâchonnons nos dattes
Lui ses noyaux

 

 

*

En marche !
Derrière le chameau
Je cache mes vents

*

Le fennec -
Je n'ai vu que ses oreilles
Derrière nos ordures

*

Un chamelier
Fixant le ciel plombé -
Sa dent en or

*

Appel du soir -
Un nid de cigognes
En haut du minaret

*

Un cireur de pompes -
Son regard appuyé
Sur mes Nike

*

Vieillard au musée -
Face à la momie
Ses mains tremblent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir un peu plus sur l'auteur, biographie, bibliographie, interview, et quelques textes en ligne :

J'avais pour moi
La moto