Je vous laisse savourer ces trois fruits juteux à merveille : à la sensualité de l'une, aux envies de meurtre de l'autre, à la douceur de la troisième.

 

de Toshiko Tonomura (1908-2000)

白桃に唇濡れしまま笑ふ

hakutô ni kuchibiru nureshi mama warau

les lèvres mouillées
du jus de pêche blanche
je ris

 

 

de Masajo Suzuki (1906-2003)

白桃に人刺すごよく刃を入れて

hakutô ni hito sasu gotoku ha o irete

la lame pénètre
la pêche blanche
comme pour poignarder

 

de Takako Hashimoto (1899-1963)

白桃に入れし刃先の種を割る

hakutô ni ireshi hasaki no tane o waru

coupant la pêche blanche
la pointe du couteau
casse le noyau

Du rouge aux lèvres, traduction de Makoto Kemmoku et Dominique Chipot (La table ronde 2008)