Qui n'a vu l'exposition de Hokusai, au musée Guimet à Paris, n'a pas vu sa queue. Les amateurs ont rongé leur frein.

Hokusai
au cul saillant
une queue d'enfer

J'avoue avoir vu plus de choses sur le catalogue que dans les vitrines.

pénombre
le nez des visiteurs s'allonge
sur les vitrines

La peinture japonaise, autrefois, ignorait la perspective avec ses différents plans, d'où parfois une disproportion entre le premier, le deuxième et le troisième plan. Voici ce que m'ont inspirée les shunga (春画 images du printemps) ou estampes érotiques.

shunga
gros zizi et petit minou
sans perspective