Le bouquet s’assoit à côté de moi, ses palmes me couronnent. Le voisin, conscient de la gêne qu’il peut occasionner, change de position et tourne son bouquet. Je vois l’intérieur, des roses rouges.

-   Ça c’est de l’amour ! dis-je.

-   C’est pour mon médecin.

J’en déduis que c’est une femme, jusqu’à preuve du contraire.

-  Je l’aime, dit-il, empêtré dans ses fleurs et ses deux baguettes de pain.

-  Oui, c’est une déclaration !

Pendant ce temps, je compte vite fait le nombre de roses : une vingtaine.

-  Il y en a 21, dis-je

-  Non, 20.

-  Ah ! pas de chiffre impair. Pourtant !

-  Oui, ça se discute

-  Mais pourtant, insisté-je

-   La 21e c’est elle !

Ouf c’est une femme.

-  Est-ce qu’elles sentent ?

Il les sent et me dit non.

-  En cette saison, elles viennent de loin, d’Afrique du sud.
-  Le monde à l’envers.

Faire venir des fleurs de si loin, alors que… et la discussion s’arrête là. Je regarde droit devant moi jusqu’au terminus où nous descendons, lui avec ses illusions et moi avec mon sourire.

Bonne soirée !

transports amoureux
de l'avion au métro
les roses paires