8h30 le carillon
aucun enfant

 

les puces éloignent
places libres tout autour

 

il se gratte
le regard des autres

 

matin ordinaire
l'odeur tenace après lui

 

va-et-vient
des gens debout assis