A-WA 天地 signifie le ciel et la terre.

A est le premier son (ciel 天), WA le dernier son (terre 地) de ce chant à deux voix, composé de 48 sons. En effet, selon des documents très anciens et la croyance cosmogonique des Japonais, Izanagi no Kami, divinité masculine et Izanami no kami, divinité féminine, sont le couple divin créateur du monde manifesté. Du ciel vers la terre, à la rencontre des humains.

Ce chant traditionnel, composé de 5-7-5-7-5-7-5-7 syllabes, est en deux parties. Les 24 sons supérieurs sont attribués à Izanagi no Kami, et les 24 sons inférieurs à Izanami no Kami. Il représente le mouvement originel de la vie où AWA cherche à se manifester.

Pour les Japonais, ce chant est la langue-source, transmission des 48 phonèmes qui composent son langage. 

En chantant Awa no uta, comme un mantra, en boucle, les sons émis ont un effet bienfaisant sur le mental et le physique, vous permettant de renforcer l’énergie vitale, et de vous sentir en harmonie avec le monde. 

あかはなま (5)
いきひにみうく (7)

ふぬむえけ  (5) 
へねめおこほの (7) 

もとろそよ  (5) 
をてれせゑつる (7) 
すゆんちり  (5) 
したらさやわ (7) 

A KA HA NA MA 
I KI HI NI MI U KU

FU NU MU E KE 
HE NE ME O KO HO NO

MO TO RO SO YO 
WO TE RE SE YE TSU RU

SU YU N CHI RI
SHI YI TA RA SA YA WA

awa no uta en glyphe ancien woshite

Voici différentes interprétations de ce chant sacré (Norito). Libres à vous de créer votre propre enchaînement.

De Yuniwa, traditionnel

De 吉本有里虹 のうたクラブ

De Anjin, prêtresse shintô

D'un prêtre shintô

De Adi Nada, Natsu et Yoshi

Mixte

Nozomimatuki

Ryuta (façon chant grégorien)

Lara Fabian s’est inspirée de ce chant pour composer sa chanson : I am AWA

 

* Le document ci-dessus représente Awa no Uta en ancien glyphe woshite (plus de trois mille ans).

* Norito : prière Shintô

天 ciel, dans le sens de cosmos, espace invisible, monde non manifesté

地 terre, espace visible, monde manifesté.