16-02-2017

poésie de Cheng

poésie de Cheng
un extrême plaisir retrouvé

Posté par chichin à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04-10-2008

Le livre du vide médian, François Cheng

L'insu
L'invu
L'impensé

L'attendu
L'entendu
L'inespéré

~

L'infini n'est autre
Que le va-et-vient
Entre ce qui s'offre
Et ce qui se cherche
Va-et-vient sans fin
Entre arbre et oiseau

Entre source et nuage

~

Entre

Le nuage
           et l'éclair

Rien

Sinon
Le trait
          de l'oie sauvage

Sinon
Le passage
Du corps foudroyé
            au royaume des échos

Entre

~

La vague revient fidèle chienne
Lécher tes pieds de sa langue amère
Flairant soudain la peur millénaire
Longuement elle aboie dans tes veines

~

L'aube vient

Par la fente
           du rideau
Effleurer d'ici
           l'intérieur

Effleurer le somme
                et le songe
Détacher les figures
                des pénombres

Lente et muette
Par la fente
Se révèle soudain
             ange

Et toutes choses
Présences

~

 

Éditions Albin Michel 2004
ISBN 2-226-15087-0

Posté par chichin à 07:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Qui dira notre nuit, François Cheng

1

Apprends-nous     nuit
À toucher ton fond
À gagner
             le non-lieu
Où sel et gel
             échangent leurs songes
             où source et vent
refont un

 

 

 

2

Le terrible a lieu
Au cœur du sourd-muet
               de l'aveugle

Fiat lux

Le terrible a lieu
Au cœur de l'in-ouïe
               de l'in-vu

Fiat lux

Le terrible a lieu
Quand le pacte de feu
                est rompu

Fiat lux

 

3

Lueur subite
L'aile de l'effraie
Frôlant le feuillage
Fait tomber
La dernière goutte de pluie
Dans l'étang
             du vide éclaté

 

5

Fleur. Est-ce une fleur ?
Brume. Est-ce la brume ?
Arrivant à minuit
S'en allant à l'aube
Elle est là : rêve d'un printemps éphémère
Elle est partie : nuée du matin, nulle trace

 

Éditions Arfuyen 2001
ISBN 2-908825-99-6

Posté par chichin à 07:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

18-05-2008

François Cheng : A l'orient de tout*

Avoir tout dit

et ne plus rien dire

Accéder enfin au chant

par le pur silence

T'ouvrant là

sans retenue

À l'appel d'un geai

Aux cris des cigales

Au pin jailli de toi

te brisant les entrailles

 

 

 

 

 

 

 

Sous le ciel uni

Qu'effleure seul

un nuage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* A l'orient de tout (Poésie/Gallimard 2005)
ISBN 2-07-030720-4

Posté par chichin à 07:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,