29-06-2009

Haïkus d'été

音いっぱいにして虫籠の軽さかな
oto ippai ni shite mushi-kago no karosa kana

la cage à insectes
emplie de chants
reste légère [Ayaka]

~

闇の夜とすごく狐下這う玉真桑
yami no yo to sugoku kitsune shita bau tama makuwa

par une mystérieuse nuit sombre
un renard rampe sur le sol
pour un magnifique melon [Bashô]

~

石垣にかくれゆきたる馬陸かな
ishigaki ni kakure yukitaru yasude kana

sur le mur de pierre
il avance caché
un mille-pattes [Chie]

~

水の書き水の消したり杜若
mizu no kaki mizu no keshitari kakitsubata

l'eau les dessine
puis l'eau les efface
les iris [Chiyo-ni]

~

さびしさや一尺消えて行く蛍
sabishisa ya isssaku kiete yuku hotaru

tristesse
l'espace d'une paume
la luciole disparaît [Hokuchi]

~

昼の蚊たたいて古新聞よんで
hiru no ka tataite furushinbun yonde

frappant les moustiques
en pleine journée
avec le vieux journal que je lis [Hôsai]

~

草をかりすすむ我肩の青空
kusa o karisusumu waga kata no aozora

Je continue à faucher
Sur mes épaules
Le ciel d'azur [Ippekirô]

~

汗拭て墓に物がたる別哉
ase fuite haka ni monogataru wakare kana

essuyant ma sueur
avec la tombe je m’entretiens
lors de mes adieux [Issa]

Posté par chichin à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,


25-10-2008

L'automne au masculin

Bashô : 色付や豆腐に落ちて薄紅葉

irozuku ya /tôfu ni ochite/ usu momiji

elle change de couleur
en tombant sur le tôfu
la fine feuille d'automne

Buson : 淋しさのうれしくもあり秋の暮

sabishisa no / ureshiku mo ari / aki no kure

dans la solitude
il y a de la joie aussi
crépuscule d'automne

Dansui : ほたほたと椿の落つる朧月

hotahota to / tsubaki no otsuru / oborozuki

doucement
tombe une fleur de camélia
la lune voilée

Hosai : 夜中菊をぬすまれた土の穴ほつかりとある

yônaka kiku o / nusumareta tsuchi no ana /hotsukari to aru

pendant la nuit
quelqu'un a volé un chrysanthème
à la place un large trou

Ryokan : 秋ひよりせむ羽すずめのはをとかな

aki hiyori / senba suzume no / haoto kana

Le ciel d’automne
des milliers de moineaux –
le bruit de leurs ailes

Santoka : 掃くほどに散るほどの秋深く

haku hodoni / chiru hodono / aki fukaku

à mesure que je balaye
les feuilles tombent
automne profond

Shiki : 灯ともせば灯に力なし秋の暮

hi tomoseba / hi ni chikara nashi / aki no kure

allumant la lampe
la lumière n'a pas de force
soirée d'automne

Sôseki : 肩に来て人懐かしや赤蜻蛉

kata ni kite / hitonatsukashi ya / akatonbo

la libellule rouge
sur mon épaule s'est posée
intime et familière

Posté par chichin à 07:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

27-06-2008

Haïkus d'été

月今宵盲突き 当り笑いけり [Buson]

tsuki koyoi mekura tsuki atari warai keri

soirée de pleine lune
un aveugle se heurtant à moi
éclate de rire

*

行水にをのが影追ふ蜻蛉かな [Chiyo-ni]

gyôzui ni o noga kage ou tombo kana

au-dessus du bain
elle pourchasse son ombre
la libellule

*

夏の海水浜ひとり紛失す [Hakusen]

natsu no umi mizuhama hitori funshitsusu

mer d'été
seul à la plage
j'ai perdu quelque chose

*

友の夏帽が新しい海に行こうか [Hosai]

tomo no natsu bô ga atarashi umi ni ikô ka

avec le chapeau d'été
tout neuf d'un ami
si j'allais à la mer ?

*

草いきれにょにんゆたかなる乳房をもてり [Ippekiro]

kusaikire nyonin yutakanaru chibusa o moteri

les herbes fermentent
passe une femme
aux seins superbes

*

遠山が目玉に写る蜻蛉哉 [Issa]

tô yama ga medama ni utsuru tonbo kana

les montagnes lointaines
leur reflet dans les prunelles
de la libellule

*

水陰やむささび達藤の棚 [Kikaku]

mizu kage ya musasabi tôru fuji no tana

reflets dans l'eau
l'écureuil-volant traverse
la tonnelle aux glycines

*

主客閑話蝸牛竹をのぼるなり [Kyoshi]

shukaku kanwa dedemushi take o noborunari

L'hôte et l'invité
s'entretiennent tranquillement -
un escargot sur un bambou

29-11-2007

我 WARE-WA- MOI JE MON

Pourquoi dit-on que, dans le haïku, il ne faut pas employer la première personne "je" ou "moi" ? Les haïjins expriment leur ressenti.

AWANO

かん烏
に聞かせし
似非人語

kangarasu
ware ni kikaseshi
ese jingo

un corbeau dans la bise
m'a raconté
des balivernes

BASHO

涼しさを
が宿にして
ねまるなり

suzushisa o
waga yado ni shite
nemaru nari

dans cette fraîcheur
me voilà comme chez moi
en habit de nuit me prélasse

BUSON

温泉の底に
足見ゆる
けさの秋

onsen no soko ni
ware ashi miyuru
kesa no aki

au fond de la source chaude
je vois mes pieds
matin d'automne

CHIYO-JO

雪を
水にうつして
にらみけり

ware yuki o
mizu ni utsushite
nirami keri

sous la neige
mon reflet dans l'eau
j'observe attentivement

HOSAI

井戸の暗さに
が顔を見出す

ido no kurasa ni
waga kao o midasu

dans l'obscurité du puits
je reconnais mon visage

ISSA

時鳥
が身ばかりに
降る雨か

hototogisu
wagami bakari ni
furu ame ka

petit coucou
serais-je le seul sur qui
tombe, tombe la pluie

KATO

蟻殺す
を三人の子
に見られぬ

ari korosu
ware o sannin no ko
ni mirarenu

j'écrase une fourmi
et c'est moi que mes trois enfants
regardent

RYOKAN

萩すすき
が行く道の
しるべせよ

hagi susuki
waga yuku michi no
shirubeseyo

trèfle et herbe d’automne
tout le long de mon chemin
pourtant familier !

SANTOKA

蝿を打ち蚊を打ちを打ち

hae o uchi ka o uchi ware o uchi

Je frappe les mouches
je frappe les moustiques
je me frappe moi-même

(un de mes préférés)

SEISHI

春潮や
が総身に
船の汽笛

shunchō ya
waga sōmi ni
fune no kiteki

marée printanière
mon corps entier transpercé
par la sirène du bateau

SHIKI

秋風や
生きて相る
汝と

akikaze ya
ikite aimiru
nare to ware

Ah le vent d’automne
nous voir ensemble et toujours
vivants toi et moi

SOSEKI

蛍狩
われを小川に
落しけり

hotaru gari
ware o kogawa ni
otoshi keri

chasse aux lucioles
me fait tomber
dans le ruisseau

Posté par chichin à 08:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

19-10-2007

Les haïku de Hôsai

落葉 掃き居る
人の後ろの往来
を知らず

ochiba haki iru
hito no ushiro no ourai
o shirazu

J'ai balayé les feuilles mortes
ceux qui passent
ne se rendent compte de rien

Posté par chichin à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07-03-2007

HOSAI (1885-1926)

針に糸を
通しあへず
青空を見る

hari ni ito o / tôshi aezu / aosora o miru

impossible d'enfiler
le fil dans l'aiguille
je contemple le ciel bleu

Sur le même thème : le chas trop petit

Posté par chichin à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,