20-06-2012

Une âme qui joue, de Shizue Ogawa (2)

LE MOUTON

 

Nous étions tous accroupis regardant

un mouton immobile en train d’être tondu

les grandes cisailles par moments blessaient sa peau

« je lui passerai de la pommade » dit grand-père

sur la blessure il appliqua un baume rouge

 

grand-mère nous annonça

« ce seront vos chaussettes »

bientôt

les fibres grossières devinrent

pelote brillante et rebondie

 

elle nous tricota des chaussettes

des chandails aussi

par-ci par-là des brins de paille y étaient mêlés

nous interrompions nos jeux

pour ôter la paille de nos chaussettes

 

grand-mère en retirait aussi de notre dos

« la laine n’est pas peignée il en reste encore »

cela ne nous grattait pas mais nous allions trouver grand-mère

elle nous caressait le dos et nous courions dans la neige

les moutons qu’elle caressait aussi couraient avec nous

 

poème extrait de La terre – Une âme qui joue (VI)

Posté par chichin à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Une âme qui joue, de Shizue Ogawa

Une poétesse pleine de délicatesse, traduite du japonais par Véronique Brindeau, aux éditions Caractères, 2012 (édition bilingue). ISBN - 978-2-85446-497-9

Une belle révision poétique de la géométrie dans l’espace :

 

TRIANGLES RONDS, TRIANGLES CARRÉS

 

Suspendues à l’angle des auvents

des protections contre les voitures

triangles jaunes

triangles bleus

se balançant

comme des fruits

 

un perroquet sans âge présente ses saluts

triangles ronds

triangles carrés

chaque matin dansent en l’entendant

« Bonjour ! Bonjour !

Ravi d’avoir fait votre connaissance ! »

 

dans la ville aux toitures basses

le bibliothécaire ambulant

le marchand de poissons rouges

tout un chacun

prête attention à l’angle des toits de tuile

les triangles protecteurs aiment bien les gens

 

poème extrait de La mer - Une âme gui joue (V)

 

Posté par chichin à 15:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,