il est parti
le vent se lève

 

la rue où il vivait
je passe

 

saint Mandrier
un cierge brûle

 

deux matelots
pompons porte-bonheur

 

navires de guerre
en rade