10-12-2016

machine à laver

secouée dans le tambour
roulée d'un bord à l'autre
le corps entier se meut
derniers sursauts
sans esprit de retour
corps en transe
dans l'oubli du jeu
le tambour l'enveloppe
elle ne fait plus qu'un avec
le son de ses coups
percute ses sens
envahit ses cellules
réveillant des mémoires
ancestrales matricielles
le rythme s'accélère
puis se calme
la chair éprouve
le début du monde
l'ouverture au nouveau
elle accouche
d'elle-même
donne vie
à sa propre chair
re-naissance

Posté par chichin à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,